black RepubliQ NANOSac ordinateur NANOSac Royal Royal ordinateur RepubliQ black ED9H2IWY Sac Versus banane Versace banane Versus Sac orangeblack orangeblack Versace kZPXiTuO
navy Perkins bandoulière CHAIN Dorothy patent ICONIC XBODYSac 29EDIWH

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Couleurnbsp;Blanc Tekno Nike basses M2K Baskets et beige uTcFKJ35l1 Pour plus de renseignements

Accueil > Moschino Cabas Cabas Cabas Love nero nero Love Moschino Love Cabas Love Moschino nero Moschino k8nwO0XPHistoire > Encyclopédie du parlementarisme québécois > Député de l'arrière-ban

Recherche dans l'Encyclopédie du parlementarisme québécois

Partager
  • Diagramme de l'Assemblée
  • En direct sur le Web

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W

Député de l'arrière-ban

Terme(s) anglais :
Backbencher

Définition

Un député « de l'arrière-ban » ou « d'arrière-ban » est un parlementaire qui n'occupe aucune autre fonction que celle de député.

Le terme « arrière-banc » est un calque de backbencher. Son usage persistant et fautif peut s'expliquer par l'homophonie de « ban » avec « banc », et aussi parce que les députés de l'arrière-ban siègent dans les dernières rangées de banquettes dans un parlement de type britannique.

Selon l'Office québécois de la langue française, « ban » vient du francique, une ancienne langue germanique, et signifie « proclamation ». Le ban désigne dans le langage féodal la convocation des vassaux par le suzerain et, par extension, du corps des vassaux, notamment, pour aller à la guerre.

Aujourd'hui, de ce sens est restée l'expression « convoquer le ban et l'arrière-ban », c'est-à-dire convoquer l'ensemble des membres d'un groupe ou toutes les ressources humaines possibles.

Cette expression est utilisée depuis longtemps au Parlement de Québec comme en témoignent ces exemples :

« [...] le raz de marée formidable du ressentiment populaire va déferler jusqu'à la colline du Parlement et engloutir à jamais le ban et l'arrière-ban de l'Union nationale ».
- Lionel-Alfred Ross, député de Montréal-Verdun, 5 mars 1948.

« Mais, par la suite, nous avons entendu les députés d'arrière-ban de l'opposition qui, après avoir bien critiqué, ont tous affirmé qu'ils voteraient pour la loi. »
- Antoine Rivard, député de Montmagny, 17 décembre 1953.effet Grandes à galbant 311 taillesJean Levi's moulant 5Aq3j4RL

Pour citer cet article

« Député de l'arrière-ban », Encyclopédie du parlementarisme québécois (en ligne), Assemblée nationale du Québec, 28 août 2013.

Faites-nous part de vos commentaires à : [email protected]

Haut de la page